A quelques jours de l’ouverture du prochain salon Innorobo à Paris, nous en savons enfin un peu plus sur le prochain robot de la startup limousine, Cybedroid. Proche cousin de leur précédent modèle Leena, le robot semi-humanoïde Leenby en reprend un nom finalement assez proche. On y distingue un jeu de mot Leen A et Leen B à prononcer avec un accent shakespearien. Cette prononciation à l’anglaise est assez étrange pour un robot 100% français ! Nous pouvons en présager que ce nom peut vouloir préciser que le robot est également destiné à l’export, hors des frontières francophones.

Ecran du robot Leenby de Cybedroid

Nous avons la chance d’avoir la documentation qui sera distribuée lors du salon international de la robotique la semaine prochaine devant nos yeux. Il y est confirmé que Leenby emprunte le buste de Leena, mais les deux robots sont bien différents. Il semblerait que ce nouveau robot soit construit principalement pour équiper le milieu médical. Sa plateforme est roulante afin de se déplacer plus aisément et peut même gravir des rampes d’accès incliné jusqu’à 14%. Le robot est équipé de deux systèmes de télédétection par laser (LiDAR) facilitant le repérage de son environnement. Leenby est totalement intégré et n’utilise aucun ordinateur déporté. Leenby est un robot pensé pour évoluer au sein des hôpitaux, des instituts médicalisés mais aussi pour le milieu familial.

La documentation ajoute quelques spécificités : Leenby fait 140 cm de haut pour seulement 30 kg et 20 degrés de liberté. Il peut fonctionner de manière autonome pendant 8 heures, ce qui est énorme. Ses spécificités et ses nombreux capteurs lui permettent d’avoir des applications très variées : gestion d’agenda, recherche d’informations en ligne, réception et lecture d’emails, détection de gaz et fumées… Il peut être photographe, réceptionniste, smartbot (robot intelligent), surveillant, télécommande. Afin de parfaire son autonomie, Leenby peut communiquer par réseau via le protocole Bluetooth 4.0 mais aussi par le biais d’une puce 3G/4G. Le robot est équipé en interne d’un processeur Intel Core i7 avec 8 Go de RAM, tournant sous Windows.

Robot Leenby de Cybedroid en pied

Un de ses gros points forts est basé sur sa personnalisation des accessoires. Le robot possède deux systèmes d’accroche, un sur le torse et l’autre situé dans le dos. Ceux-ci peuvent accepter tout un ensemble d’accessoires que Cybedroid proposera en option avec le robot, comme un plateau de service, un vidéoprojecteur, une tablette tactile ou même un diffuseur de parfum. Chaque ajout est ainsi repositionnable suivant ses besoins. A chacune de ces accroches est disponible un port USB conventionnel pour faire la liaison informatique. La tablette pourra être utilisée accrochée au robot ou bien détachée de celui-ci.

Sur un autre dépliant en notre possession, nous pouvons découvrir qu’en plus de ses possibilités destinées au monde hospitalier, Leenby peut faire office d’assistant pour de l’événementiel. Il peut se déplacer au milieu de vos convives et proposer boissons ou petits fours. Leenby peut être serveur, proposer un accueil personnalisé, faire de la détection et suivi de visage et de la reconnaissance vocale. Il possède un lecteur RFID et se déplace de manière autonome.

Leenby by Cybedroid

En tout cas, nous avons hâte d’en savoir plus sur Leenby, qui sera présent sur le stand de Cybedroid, à Innorobo, du 24 au 26 mai à Paris.

F.B.

Partagez cet article