Suite à une vidéo qui a interpellé la rédaction de Planète Robots, et après avoir fait quelques recherches dans ce domaine, il nous a été donné de découvrir une cohabitation intéressante entre la technologie et l’art du graffiti ou du Street Art.

Mihkel Joala, d’origine estonienne est à l’origine d’une bombe de peinture robotisée qui, installée sur un système de câbles et de tringlerie robotisée, est capable de produire des fresques murales de plusieurs dizaines de mètres de haut !
Testée sur une cheminée d’une usine de sa région, le système de moteurs, de câbles verticaux et horizontaux, relié à un ordinateur a permis de déplacer un chariot sur lequel étaient adaptées plusieurs bombes de peinture de couleurs différentes, qui se déclenchaient au rythme des séquences programmées. Il faut imaginer ce système un peu comme une imprimante papier géante avec une tête d’impression qui se déplace sur 2 axes .

Leur expérimentation grandeur nature sur cette cheminée qui consistait à reproduire une illustration de l’artiste Maari Soekov a nécessité pas moins de 14 heures, 30 bombes de peinture et était associée à un message défendant les énergies renouvelables avec un message en rapport avec l’illustration :

« Le message principal de cette œuvre est que nous avons besoin de plus de plantes et moins de cheminées.»

Découvrez aussi son innovation, qui consiste en une extension robotisée à fixer sur la buse d’une bombe de peinture, celle-ci reliée à un ordinateur permet à n’importe qui de réaliser un graffiti sur n’importe quelle surface.

La vidéo à l’origine de notre investigation sur le rapport étroit qu’est en train d’entretenir le Street Art et les nouvelles technologies, et notamment la robotique :

 

Vidéo d’un robot grapheur déjà en 2010

Le bras robot de l’impressionniste

Humains, craignez le marteau de Smashie, le poisson rouge !

Un artiste et un robot font « corps » pour peindre

 

Partagez cet article