Les recherches concernant les techniques de mise en oeuvre de muscles artificiels pour des robots ne cessent de déchaîner les passions chez les ingénieurs ou les professeurs de robotique en universités, notamment à Harvard, où une nouvelle technique de création de muscles artificiels par pliages vient de voir le jour. Des muscles origami, tel pourraient être nommés ces muscles pour robots du futur. Par aspiration, ou injection de liquide ou d’air, des cellules assemblées par pliage se déploient et peuvent donner n’importe quelle forme à ces muscles d’une nouvelle génération.

Ces muscles capables de porter, plier, attraper, sont d’une conception simple, ce qui rend leur coût de fabrication très abordable. La forme des muscles peut être prédéfinie, suivant des fonctions précises qu’on souhaite leur assigner, les pliages peuvent être créés en conséquence et faire du muscle origami de robot sur mesure.

Capables de porter jusqu’à 1000 fois leur propre poids !

Ci-dessous, un petit récapitulatif des articles concernant des recherches du même genre, que nous avons déjà publiés :

Des muscles artificiels plus performants que ceux du corps humain

Des muscles artificiels humains pour faire marcher les robots

Les robots mous, ou souples ont la cote en Suisse.

Un robot poulpe totalement souple entièrement autonome

Ce robot se déplace en grandissant comme une plante

Partagez cet article