Plusieurs années que l’idée est en train de mûrir, dans le cerveau d’ingénieurs internationaux : celle de construire un ascenseur pour l’espace. Cette idée existe depuis la construction de la tour Eiffel, mais pour construire l’ascenseur, il ne faut pas s’imaginer que la construction va se passer depuis la terre, mais depuis l’espace, l’objectif final étant de construire un câble dont l’extrémité se trouvera à une distance bien au-delà de celle d’une orbite géostationnaire.

Un satellite en orbite va d’abord construire un câble dans un matériau encore plus résistant que les nanotubes, ce câble progressera vers la surface de la terre. Une fois le sol de la terre atteint, un nouveau véhicule se déplacera en direction de l’espace sur le premier câble, en le renforçant avec de nouvelles couches de matériaux.
Ce véhicule sera propulsé par une énergie générée par la lumière de faisceaux laser, allumés depuis la terre, tout comme le fait la lumière sur des panneaux solaires.

Mais avant cette construction d’un câble, il y a de nombreuses embûches qui attendent les ingénieurs, notamment celle de l’élaboration du fameux matériau.
Le projet va peut-être connaître une étape décisive avec le test qui va être menée dans l’espace le 11 septembre prochain. Le test servira à valider le déplacement de véhicules sur un câble en étant sous l’effet de l’attraction terrestre.

La vidéo diffusée par la NHK il y a quelques années, permet de comprendre de façon didactique le principe de l’élaboration de ce projet.

Partagez cet article