Considérée comme la Tesla des mers, l’entreprise Port-Liner va être à l’origine d’une petite révolution sur les voies commerciales maritimes. À l’heure où l’on parle de taxation des carburants et que l’on apprend que les cargos et avions n’ont pas les mêmes contraintes fiscales que les automobiles, Port-Liner a lancé le projet en début d’année, après les premiers déblocages de fonds, de construire plusieurs porte-conteneurs électriques destinés à transporter des conteneurs de marchandises d’un terminal à l’autre, remplaçant l’équivalent en poids lourds de 23000 camions par an.

Les 4 modules de batteries sous forme de conteneurs

Un exemple de conteneur avec batteries à faible impact écologique

Conteneur avec piles à combustible

 

4 unités d’énergie stockées dans des conteneurs et qui servent à faire fonctionner le cargo, peuvent être, elles aussi transportées et déchargées pour être par exemple remplacées ou mise à jour très facilement, limitant ainsi les frais d’immobilisation à quelques heures seulement. Ces barges plutôt que cargos, car n’évoluant pas sur les mers ou les océans, seront les premiers transporteurs de marchandises à fonctionner avec des batteries sans empreinte carbone. Le seul point noir, tout comme ce qu’a connu Tesla avec ses voitures électriques au début avec le déploiement des bornes, réside dans le développement des infrastructures nécessaires à un tel réseau de barges électriques.

 

sources:
https://www.portliner.nl/
https://www.oneworld.nl/achtergrond/hoe-de-energietransitie-binnenvaart/

Des navettes autonomes pour les centenaires du Japon

Hyperloop se place en France à Toulouse

Partagez cet article