En utilisant des empreintes fossiles d’un animal de 300 millions d’années, une équipe de chercheurs de l’Université Humboldt de Berlin et de l’EPFL a développé une technologie qui a permis de déduire le mouvement des pattes de l’animal qui avait laissé ses traces, des simulations de déplacements ont d’abord été faites sur ordinateurs après avoir reconstitué en images de synthèse le squelette.

Vue du fossile d’où sont parti les chercheurs

À la suite de ces simulations, un robot a été construit qui permet de comprendre maintenant différents modes de locomotion utilisés par des animaux de la même espèce, et pourquoi pas imaginer de nouveau mode de locomotion pour des robots ?

Sources : https://www.20min.ch/ro/news/science/story/L-EPFL-ramene-a-la-vie-un-fossile-animal-16620432

Partagez cet article