À une époque où de plus en plus de robots souples sont les sujets de recherches et de doctorats dans les universités et laboratoires du monde entier. Dans ces recherches, on exploite les capacités particulières de ces robots souples à effectuer des tâches qui ne se veulent pas forcément extrêmement précises, leur défaut résidant dans un manque de rigidité à des moments précis pour venir réellement concurrencer les robots classiques à moteurs et devenir ainsi polyvalents.

Dans une thèse, Agostino Stilli du Kings College de Londres, développe l’idée d’une possibilité de proposer des robots souples dont la structure musculaire artificielle serait conçue de telle façon que ces robots d’un nouveau genre pourraient être souples tout ayant la possibilité de rigidifier leur structure sur demande et ainsi effectuer des mouvements aussi précis que des robots aux articulations rigides.

Sa thèse est disponible à cette endroit :
https://kclpure.kcl.ac.uk/portal/en/theses/inflatable-variable-stiffness-soft-robots(266c6853-e0e0-4c96-a46b-f66eb677858a).html

Ci-dessous, une vidéo qui illustre le travail fait au Kings College de Londres en matière de robots souples pour les examens médicaux.

Partagez cet article