Lors de recherches dans leurs laboratoires de recherche de Pékin, plusieurs scientifiques travaillent une gouttelette magnétique de métal liquide (MLMD: metal liquid magnetic droplet), qui peut être étirée à grande échelle horizontalement et verticalement en dimensions. Cette MLMD est fabriquée à partir d’un système multimatériaux comprenant des métaux liquides, des particules de fer et des électrolytes.

Les possibilités d’étirements sont réversibles, durables et peuvent être répétées plusieurs fois. Les propriétés apparemment contraires, la bonne extensibilité et la résistance mécanique de l’étirement tridimensionnel (3D) devraient être dues à l’oxyde de surface qui recouvre la MLMD.

Sur la base de la capacité d’étirement 3D de la MLMD, un conducteur intelligent évolutif a été réalisé, qui peut effectuer des connexions électriques dans différentes directions dans l’espace libre en trois dimensions. De plus, la MLMD étirée verticalement peut se déplacer horizontalement avec la moitié de son corps dans la solution et l’autre moitié dans l’air, ce qui ressemble à la nature d’un amphibien qui marche debout. Toutes les attitudes du matériau peuvent être contrôlées avec précision, à distance, sans contact par le champ magnétique fourni par les aimants permanents. Avec toutes ses propriétés attrayantes, cette MLMD présente une base très intéressante et prometteuse pour les métaux liquides pour poursuivre le développement de l’actionnement à l’air libre et d’aboutir à l’avenir à la reconfiguration dynamique des robots biomimétiques.

sources :

https://pubs.acs.org/doi/abs/10.1021/acsami.8b22699#

Partagez cet article