Google réussit à obtenir la certification de vol autonome de son drone de livraison avant Amazon. Alors que son concurrent est toujours en phase de tests, Google vient d’obtenir le droit de faire voler ses drones autonomes à basse altitude aux États-Unis ; capable de dépasser la vitesse de 120 km/h. Disposant de deux hélices pour se déplacer et de 12 hélices pour le vol stationnaire, le drone de Google a déjà commencé depuis quelques mois en Australie son travail de livraison de café, expresso à distance. Et provoque déjà des levées de boucliers de la part de résident aux abords de la capitale Australienne qui se plaignent des va-et-vient incessants des robots livreurs volants, au-dessus de leurs propriétés.

Partagez cet article