Les robots sont le plus souvent utilisés pour des tâches automatiques rendant des services aux humains grâce à leur précision ou leur capacité à reproduire des gestes à la perfection sans jamais se plaindre. Leur nouvelle utilisation, serait-elle dans des séances de catharsis chez des humains ayant besoin d’exprimer des violences ou de la colère ?

Bien que la destruction soit un comportement humain très courant, peu de recherches ont été menées pour concevoir des interactions avec la technique qui permettraient de soutenir les comportements de destruction et de catharsis. Le projet sur lequel travaillent plusieurs chercheurs de l’Université Américaine de Carnegie Melon, en collaboration avec l’Université Hébraïque de Jérusalem, met l’accent sur les objets robotiques qui sont conçus pour subir les expressions négatives d’émotions.

sources :

http://www.michalluria.com/

Partagez cet article