Relativity Space est en train de travailler sur des machines qui pourraient bien bouleverser notre façon d’explorer le système solaire, pour commencer. La première ambition de cette start-up américaine basée en Californie est de pouvoir produire des fusées sur le sol de Mars. Relativity Space possède 4 des plus grandes imprimantes 3D au monde à 6 degrés de liberté, qu’ils ont conçues en interne, et vient de recevoir une subvention de 140 millions de dollars pour atteindre son objectif. Leur 4 robots travaillent ensemble et peuvent produire actuellement une fusée de 2,70 mètres de diamètre pour 4,5 mètres de haut.

L’idée de la startup Californienne est de réduire le nombre d’éléments qui composent une fusée afin d’en accélérer la production, alors que d’autres compagnies comme SpaceX utilisent déjà l’impression 3D pour produire leurs fusées, l’idée est de réduire le nombre d’éléments qui la compose pour passer de 100 000 pièces à 1000 et passer de 6 mois à 60 jours pour fabriquer un lanceur. Grâce à l’impression 3D métal, de très nombreuses pièces peuvent être simplifiées ou intégrées au corps du lanceur pour faciliter son assemblage.

Leur premier lanceur va bientôt voir le jour, et va, si tout fonctionne comme ils le souhaitent, accélérer notre capacité à nous lancer dans l’exploration spatiale. Relavity Space a signé un contrat de 20 ans avec le centre d’essais de lanceurs, et est déjà en train de décrocher des contrats pour des lancements de futurs satellites.

Partagez cet article