Airbus a inauguré à Hambourg sa ligne d’assemblage de structures de fuselage « hautement automatisée » pour les avions de la famille A320, présentant une évolution du système de production industrielle d’Airbus.

Avec un accent particulier sur la fabrication de sections plus longues pour l’A321 LR, la nouvelle installation comprend 20 robots, un nouveau concept logistique, un positionnement automatisé par mesure laser ainsi qu’un système d’acquisition de données numériques.

« Cette nouvelle ligne d’assemblage de structures de fuselage est un élément essentiel pour la montée en puissance de la famille A320. Augmenter le niveau d’automatisation et de robotique permet une fabrication plus rapide et plus efficace tout en gardant l’accent sur la qualité. »

Michael Schoellhorn, Chief Operating Officier d’Airbus

Pour l’assemblage de la première section, Airbus utilise un système automatisé modulaire et léger, appelé « Flextrack », avec huit robots de perçage et de contre-perçage de 1 100 à 2 400 trous par joint longitudinal.

Dans l’étape de production suivante, 12 robots, opérant chacun sur sept axes, combinent les sections centrales et arrières du fuselage avec la queue pour former un composant principal : perçage, contre-fraisage, scellage et insertion de 3 000 rivets par joint orbital.

Des informations importantes quand on sait que la société Airbus s’apprête à signer prochainement une commande 300 Airbus

Partagez cet article