Nous avions commencé à en parler il y a déjà 2 ans dans un article, une start-up est en train de construire un robot autonome capable d’imprimer un pont avec du métal et d’avancer avec la réalisation au fur et à mesure de la progression de l’impression 3D. La start-up basée à Amsterdam a démontré fin de l’année dernière que la construction d’un tel pont par un robot imprimante utilisant du métal était possible en finalisant leur première réalisation en octobre 2018.

L’équipe se lance maintenant dans la simplification d’une structure 3D d’un bras d’imprimante 3D. Avec l’aide de logiciels de conception assistée par ordinateur, ils ont été capables de mettre en évidence les forces exercées sur le métal et d’en déduire des formes simplifiées permettant d’alléger la structure et d’utiliser beaucoup moins de matière.

Après impression 3D métal, la pièce est usinée pour les axes

Au final le bras-robot utilise 50 % de matière en moins. 

Ce travail de recherche est justifié par le fait que les robots qui imprimeront le prochain pont, devront se déplacer sur la longueur, ainsi en réduisant le poids des machines, les développeurs facilitent la mise en œuvre de la structure.

Partagez cet article