Retrouvez Planète Robots en
version numérique sur :

Des robots aspirateurs Roomba accusés de voyeurisme

Des robots aspirateurs Roomba accusés de voyeurisme

Des images intimes provenant de la caméra d’un robot aspirateur Roomba de iRobot auraient fuités sur les réseaux sociaux. Des robots qui font du voyeurisme : Info ou intox ?

Les Roomba accusés de voyeurisme ?

Selon une enquête du MIT Technology Review, des Roomba ont volés des images de moments intimes de la vie quotidienne. Ces images ont ensuite été partagées sur les réseaux sociaux, notamment Facebook et Discord. Des versions de développement de l’aspirateur Roomba J7 ont capturées ces images et les ont envoyées à Scale AI, une start-up qui emploie des personnes du monde entier. Ces employés analysent et étiquètent les données audio, photo et vidéo utilisées pour nourrir l’intelligence artificielle du robot.

Scale AI rémunére des personnes qui ont signé des accords écrits reconnaissant que les images étaient confidentielles. Les consommateurs acceptent souvent un certain degré de surveillance de leurs données. Que ce soit sur des appareils comme un iPhone ou une machine à laver. Les données recueillies par les aspirateurs peuvent être particulièrement envahissantes et il y a des préoccupations concernant la vie privée.

Des données sensibles à protéger

Des législateurs et des responsables de la protection de la vie privée s’intéressent de près à la biométrie. Les informations sensibles regroupent notamment les visages, particulièrement si ce sont ceux de mineurs.

Les entreprises qui fabriquent des robots aspirateurs investissent dans d’autres fonctionnalités et appareils qui nous rapprocheront d’un avenir robotisé. Il y a un large fossé entre la façon dont les entreprises parlent de la vie privée et la façon dont les consommateurs la comprennent.

Des règles de la FTC (Federal Trade Commission) sont en cours de révision pour sévir contre la surveillance commerciale nuisible et les pratiques laxistes en matière de sécurité des données. Plusieurs États américains ont adoptées des legislations pour protéger la vie privée des consommateurs, comme la California Consumer Privacy Act et la Illinois Biometric Information Privacy Act.

Il est donc important que les consommateurs lisent attentivement les politiques de confidentialité (même si c’est difficilement applicable) et comprennent comment leurs données sont utilisées et partagées avant d’utiliser des appareils connectés.

Source : MIT Technology Review

Partagez cet article

Frédéric Boisdron