Communiquer sur la maladie d’Alzheimer avec une pièce de théâtre dans laquelle joue un robot androïde… C’est le défi qu’a relevé une troupe de théâtre grâce au travail de Jon Welch qui a écrit et réalisé la pièce “Spillikin: A Love Story”.

 

Le robot utilisé dans la pièce est basé sur un androïde Robothespian. Sa tête a été modifiée pour la pièce de théâtre, une vidéo de visage animé est projetée en 3D sur la surface intérieure du visage. Will Jackson membre de la société Engineeredarts est à l’origine de cette adaptation.

D’après des informations recueillies sur un article du Tribunal du Net, toutes les répliques et tous les mouvements et déplacements seraient programmés. Il aurait des capteurs et des caméras un peu partout sur lui, pour analyser les mouvements de sa partenaire. Ceux-ci déclencheraient les actions de l’androïde. Dans le cas où un problème technique avec le programme surgirait, le robot pourrait aussi être contrôlé depuis la régie grâce à un ordinateur.

 

On ne connaît pas les prochaines dates de représentation pour cette année, la dernière représentation connue ayant eu lieu le 7 avril dernier à Ravenglass dans l’Angleterre du Nord-Ouest. La pièce a tourné plusieurs mois depuis fin 2016 et a rencontré un bel accueil auprès du public et de la critique.

On espère voir se produire une telle représentation en France prochainement.

HERB, un robot majordome qui fait du théâtre !

Petit historique de la robotique (Partie 1/3)

Partagez cet article