Édito du N° 56 mars-avril 2019 :

Frédéric Boisdron

L’heure est aux différents débats : Grand débat national, homéopathie, glyphosate, etc. Nombreux d’entre nous avons quelquefois des avis bien tranchés sans avoir été initiés sur le sujet. Les passions éclairées ou parfois noyées dans la méconnaissance s’émulent entre elles, chacun pouvant aller jusqu’à une certaine forme de radicalité dans la pensée.
Les réseaux sociaux ont tendance à amplifier ces passions et certains en profitent pour promouvoir leur radicalité, quitte à partager des sujets manifestement faux, simplement parce qu’ils vont dans leurs sens.
La robotique et les préjugés qui en découlent commencent à devenir une des cibles des fake news, profitant de la peur d’une certaine partie de la population non informée. C’est ainsi que se sont multipliés les partages d’une vidéo provenant d’une conférence tournée à Los Angeles en février 2018, où une femme prétend que 29 scientifiques auraient été assassinés par quatre robots tueurs dans un laboratoire militaire japonais en août 2017. Un des robots se serait ensuite réparé tout seul puis connecté à un satellite pour télécharger des informations pour se reconstruire plus fort qu’avant.
Bien évidemment, Linda Moulton Howe a avancé ceci sans aucune preuve, prétextant qu’elle protège son informateur. Cette femme se prétend spécialiste des ovnis et la conférence faisait partie d’un ensemble de conférences aux thématiques très ésotériques :

« L’influence des extraterrestres sur l’évolution humaine », « Des mystérieuses expériences de sortie du corps durant l’enfance », etc…

Elle a, depuis, réitéré ses dires en avril 2018 dans une conférence sur les ovnis.
Les lecteurs de Planète Robots sont informés des réelles possibilités actuelles de la robotique et ne pouvaient donc pas tomber dans un tel panneau grossier, mais d’autres n’ont pas les connaissances pour dénouer le vrai du faux sur notre thématique.
Plus que jamais, apprenons à vérifier les informations provenant de sites Internet douteux et des réseaux sociaux avant de les partager, et ce dans tous les domaines.

Partagez cet article