Mario Kart en vrai… avec des karts robotiques !

Les Karts robotique de l'équipe Waterloo Labs permettent de jouer à Mario Kart... en vrai !
Read Time:1 Minute, 15 Second

Les Karts robotique de l'équipe Waterloo Labs permettent de jouer à Mario Kart... en vrai !

Quel rapport entre Mario Kart et la robotique ?

Les "Bonus", éléments indispensables et indissociables de Mario Kart, sont la composante du jeu la plus difficile à reproduire "en vrai".
Le “Bonus”, élément indispensable du jeu Mario Kart, est le plus difficile à reproduire “en vrai”

A première vue, je vous l’accorde, on n’y est pas : l’univers champignon-peau-de-banane de Mario semble se prêter assez mal à l’exercice robotique. Et pourtant ! Les petits génies de l’équipe Waterloo Labs nous prouvent qu’il faut se méfier des aprioris, en nous proposant de jouer à Mario Kart… en vrai.

Attention les yeux, on est loin des nombreuses vidéos YouTube de passionnés déguisés en Mario et Luigi, ici, on parle de technique.

En ajoutant à de vrais karts (GoKart) quelques servomoteurs, des pistons, quelques électrovannes et un microprocesseur pour gérer l’ensemble, ainsi que des objets sur la piste rendus interactifs grâce à des puces RFID, vous obtenez de véritables karts Mario, avec leur légendaires “Bonus” !

Ces petits karts étant dotés de senseurs (dispositifs RFID), d’actionneurs (pistons, servos) et d’un système d’analyse (microprocesseur), nous pouvons donc affirmer qu’il s’agit bien de karts robotiques !

 

 

Je trouve l’idée particulièrement géniale, et finalement assez simple dans sa réalisation. Comme on le dit souvent : “Il suffisait d’y penser !”.

Si vous aimez ce genre de réalisations, je vous encourage à aller faire un tour sur le site de l’équipe Waterloo Labs, afin d’y découvrir leurs autres réalisations. Vous pourrez notamment y voir – dans le même genre que le kart – leur voiture contrôlée par iPhone (vidéo ci-dessous).

 

 

0 0
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *