Des observatoires astrophysiques sur la Lune en 2030, c’est ce qu’a annoncé cette semaine l’Institut de recherche spatiale de l’Académie des sciences de Russie. Cette annonce rejoint celle qui avait été faite en début d’année par le directeur général de l’Agence spatiale russe, Roscosmos, Dmitry Rogozin, prévoyant l’envoi de cosmonautes 2030 et la construction d’une base lunaire en 2035. L’évolution du projet depuis le début de l’année prévoit dans un premier temps la construction des observatoires par des robots qui seront envoyés aux pôles de la Lune, puis des réglages des installations par des humains envoyés sur place.

Partagez cet article