Les robots autonomes aideront les futurs astronautes lors de missions de longue durée dans d’autres mondes en accomplissant des tâches fastidieuses, répétitives et même ardues. Ces aides robotiques permettront aux équipages humains de se concentrer sur les domaines d’exploration les plus méticuleux. Pour y parvenir, le programme Centennial Challenges de la NASA, de concert avec le Space Center Houston du Texas, a ouvert la deuxième phase du Space Robotics Challenge de la NASA.

Il s’agit dans un premier temps d’un défi virtuel, qui vise à faire progresser les opérations robotiques autonomes pour des missions à la surface de planètes ou de lunes lointaines.

Exemples de tâches que l’on apprend au robot humanoïde de la Nasa

Cette nouvelle phase, invite les concurrents du public, de l’industrie et du milieu universitaire à élaborer un code pour une équipe de robots virtuels dans une mission de simulation de l’utilisation des ressources in situ (ISRU) pour la Lune. L’ISRU consiste à rassembler et à utiliser des matériaux trouvés localement dans d’autres mondes. Le défi exige des participants qu’ils mettent au point des logiciels qui feront progresser les technologies nécessaires à l’autonomie complète des opérations, de la navigation et de la prise de décisions à la surface de la Lune.

Il sera divisé en deux tours : le tour de qualification et la compétition finale. La participation préalable à la phase 1 n’est pas nécessaire pour participer à la phase 2 du concours.

À la clé, un potentiel d’aide par des bourses d’aide débutant à plus d’un demi million de dollars…

sources :

https://sciencepost.fr/la-nasa-invite-le-public-a-penser-les-futurs-robots-autonomes-qui-exploreront-dautres-mondes/

https://www.nasa.gov/directorates/spacetech/centennial_challenges/space_robotics/index.html

Partagez cet article