Des robots sous-marins pour analyser les océans et prévoir les ouragans

Ce robot planeur sous-marin permet de prévoir les ouragans
Read Time:2 Minute, 19 Second

Le projet a débuté en 2014, afin d’étudier comment l’océan, en particulier ses propriétés thermiques et de salinité, peut affecter l’intensité des tempêtes tropicales et des ouragans, notamment dans l’océan Atlantique et la mer des Caraïbes. Le robot planeur sous-marin “Glider” est un instrument océanographique permettant d’observer comment la température, la salinité et d’autres paramètres océaniques fluctuent de la couche de surface jusqu’à une profondeur de 1 000 mètres.

En 2014, deux planeurs étaient prêts à être lancés en prévision de la saison des ouragans. Cette année, 30 planeurs sont en attente de missions pour suivre et mesurer les grosses tempêtes qui approchent des zones côtières.

Les opérations comprennent une équipe de pilotes de “planeurs sous-marins” et d’ingénieurs au sein du personnel du laboratoire. Les scientifiques communiquent avec les planeurs en leur indiquant où aller, comment effectuer l’observation et en vérifiant que ces données sont transmises et assimilées.

Au fil des ans, grâce aux bons résultats obtenus, les équipes ont élargi leur accès aux trajectoires historiques des ouragans ; elles ont concentré leur attention sur la conduite d’observations “en planeur” dans des endroits où l’on sait que les ouragans vont se déplacer et potentiellement s’intensifier. Cela a permis d’augmenter la probabilité d’avoir plus de planeurs près des endroits où les ouragans pourraient se déplacer pendant la saison des ouragans.

Les planeurs ont de multiples applications, car ils peuvent fonctionner aussi bien en eaux peu profondes qu’en eaux profondes et peuvent transporter jusqu’à 45 variantes de différents capteurs. Lorsque le planeur fait surface, il transmet les données par radio aux satellites.

En modifiant son “assiette”, le robot sous-marin se met dans l’inclinaison idéale pour transmettre des informations

Le planeur sous-marin a besoin d’une quantité infime d’énergie pour sa propulsion. Il se déplace en créant des changements dans sa flottabilité en absorbant ou en expulsant l’eau, parfois à l’aide de réservoirs externes. Lorsque l’eau est expulsée du corps du planeur, celui-ci devient plus léger et commence à s’élever.

Le mécanisme qui permet d’absorber ou d’éjecter de l’eau pour modifier le poids du sous-marin

L’eau qui se déplace sur ses minuscules ailes dirige le mouvement du planeur, lui donnant ce que l’on décrit comme un étrange “chemin en dents de scie”. Le planeur allégé se déplace vers le haut. S’il absorbe de l’eau, il devient plus lourd et commence à descendre.

sources :

https://www.scientificamerican.com/article/a-robotic-mini-armada-will-probe-the-secrets-of-hurricanes/

Vidéo pour comprendre le fonctionnement d’un Glider :

iBubble est un robot sous-marin capable d’éviter des obstacles tout en filmant sous la surface.

0 0
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Partagez cet article

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *