Retrouvez Planète Robots en
version numérique sur :

Avec EvoBot, l’Institut de recherche Fraunhofer disrupte la logistique

Avec EvoBot, l’Institut de recherche Fraunhofer disrupte la logistique

Désormais, le milieu industriel de la logistique possède un grand nombre de solution d’automatisation. Les entrepôts de logistique hébergent des robots mobiles, les AGV et AMR, qui déplacent de multiples charges, vident et remplissent des camions. L’institut de recherche allemand Fraunhofer travaille sur un nouveau concept de robot de logistique, EvoBot.

EvoBot de Fraunhofer, un robot pour accompagner le fret

La Fraunhofer-Gesellschaft est un institut allemand de recherche en sciences appliquées, composé de 67 établissements. L’institut emploie 23 800 personnes répartis sur 40 sites à travers l’Allemagne. L’Etat allemand finance une partie de Fraunhofer. De plus, des contrats de recherche avec des industriels permettant de financer également l’institut. Elle est à l’origine de l’algorithme de compression MP3 et a détenu les droits sur ce format jusqu’en avril 2017.

L’EvoBot est un robot autonome conçu par l’institut Franhofer, pour aider au transport de marchandises et de colis. Son utilisation soulage les employés qui n’ont plus à transporter des charges lourdes. EvoBot est agile et flexible et est équipé de capteurs pour ressentir les objets qu’il transporte.

Un form-factor disruptif

Evobot semble tout droit sorti de l’imaginaire de Star Wars. Nous n’avons plus un chariot à roulettes et encore moins un humanoïde. Ici, le robot reprend et simplifie le principe du robot Handle de Boston Dynamics. Le robot consiste en un pont léger pouvant enjamber des obstacles ou des caisses, monté sur roues. Deux en l’occurrence. Comme un appareil de transport Segway, le robot reste en équilibre constant sur ses deux roues.

Une fois enjambant la charge que le robot doit transporter, deux bras collés aux jambes du robot se détachent pour venir attraper la charge en le pinçant délicatement. Les préhenseurs sont équipés de disques mobiles permettant au robot de pouvoir stabiliser les objets à l’intérieur ou au-dessus de la charge.

Ensuite, le robot déploie ses deux bras et sa charge pour ne pas la frotter sur le sol. Le robot se déplace en prenant en compte le nouveau centre de gravité. Le robot prend alors une forme en V inversée pour porter des objets et naviguer sur son chemin.

Evobot est peu encombrant et léger. Il peut s’équilibrer sur diverses surfaces comme du gazon, y compris en pente.

Page officielle du robot sur le site de l’institut Fraunhofer.

Partagez cet article

Frédéric Boisdron