ROBOTS. Sous ce titre à la fois évocateur et intriguant, se cache la nouvelle exposition permanente de la Cité des sciences et de l’industrie, qui ouvre ses portes le 2 avril 2019. Sur 900 m², en plein cœur du plateau des expositions, elle questionne la définition même de la robotique.

La robotique contemporaine est porteuse de nombre d’idées reçues, de phobies, d’utopies, nourries par une littérature et une culture cinématographique riches. Véritable défi de l’exposition, la présentation d’authentiques robots en état de fonctionnement sensibilise le visiteur sur son rapport à ces machines si singulières. Comment fonctionnent-ils ? À quoi servent-ils ? Quelles sont leurs performances aujourd’hui et quelles seront celles de demain ? L’exposition met à nu les capacités réelles des robots et permet d’en saisir les enjeux actuels. Elle permet de mettre en lumière les problématiques qui se dessinent autour des robots, humanoïdes et non humanoïdes, autant que les questionnements liés à leur arrivée dans notre vie quotidienne.

Robot HRP2 - Il existe quinze exemplaires
de ce robot dans le monde, dont celui
présenté dans l’exposition.
Robot HRP2 un des rares exemplaires sera présent à l’exposition

TROBO, une œuvre commandée au chorégraphe et plasticien Aurélien Bory, présentée au cœur de l’exposition, illustre avec poésie ces interrogations. Deux robots industriels tentent de mettre dans l’ordre les lettres du mot robot. Broot ? Orbot ? Rbtoo ? Tout à leur tâche, ils collaborent ou s’opposent, dans une série d’actions burlesques et fascinantes.

Partagez cet article