La réglementation pour les voitures autonomes évolue !

Read Time:1 Minute, 20 Second

En 1968 a été admis un traité international sur la circulation routière : la Convention de Vienne. Ce traité empêchait les voitures autonomes – telle la Tesla et son Autopilot par exemple – d’être en règle puisque le conducteur se devait de maîtriser son véhicule dans son intégralité. Avec l’arrivée des voitures sans chauffeur il était temps que cette convention soit révisée ! Cela est fait depuis le 23 mars 2016.

Un amendement autorisant la conduite automatisée vient d’être adopté par l’UNECE (Commission Économique pour l’Europe des Nations Unies), permettant aux systèmes déjà actifs de prendre place sur les routes.

Les systèmes de conduite automatisée seront explicitement autorisés sur les routes, à condition qu’ils soient conformes aux règlements des Nations Unies sur les véhicules ou qu’ils puissent être contrôlés voir désactivés par le conducteur.

2016-03-25 (3)
L’aide au stationnement devrait être autorisé en 2017

Cela signifie que tout n’est pas encore accepté. Dans un an, d’autres amendements seront votés :

notamment ceux qui, dans certaines circonstances, pourront prendre la main sur le véhicule, sous le contrôle permanent du conducteur, comme les systèmes veillant au maintien de la trajectoire (pour empêcher un changement de voie accidentel), les fonctions d’assistance au stationnement ainsi que la fonction autopilote sur autoroute (le véhicule se déplaçant de manière automatisée à haute vitesse sur ces axes)  ».

Voici donc une belle avancée pour la voiture autonome. Mais vous l’aurez compris, prendre place dans une voiture totalement automatisée sans un chauffeur attentif, ce n’est pas pour demain !

V. R.

Source ici

0 0
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *