Un nouvel agent de sécurité particulier a vu le jour dans la gare de Zhengzhou-Orient dans la province du Henan (au centre-est de la Chine et au sud de Pékin) ( nda : Et oui ! On apprend même sa géographie chinoise avec Planète Robots !).

Un agent de police robot, appelé E-Patrol Robot Sheriff, patrouille dans la station équipé d’un système de caméras et de reconnaissance faciale à la recherche des criminels. Il peut donner une aide aux pompiers en étant capable de détecter des sources d’incendies, car ses capteurs mesurent les niveaux de qualité de l’air (teneur en gaz toxiques) et la température. Dès le premier jour de sa mise en service, il a aidé à empêcher qu’un feu localisé ne prenne trop d’ampleur et cause beaucoup de dommages à l’enceinte de la gare. Ce robot d’1m60 de hauteur a commencé son service le 12 février 2017, et depuis plus personne ne l’arrête. Il se déplace de manière autonome.

epatrol sherif en patrouille

E-Patrol Robot Sheriff informe les agents humains les plus proches quand il identifie le visage d’une personne qui est fichée et recherchée en Chine. Son but est essentiellement d’informer des agents humains locaux en poste.

« Grâce à ses fonctions de surveillance de l’air et de l’humidité, le robot nous a aidés à localiser la source de l’incendie, si nous ne l’avions pas eu en service ce jour-là nous allions au devant de gros problèmes de sécurité dans la gare. »
Le E-Patrol Robot Sheriff n’est pas le premier robot que les autorités chinoises ont mis en patrouille. Depuis l’année dernière, l’aéroport de Shenzhen a déjà commencé à utiliser un autre modèle : Anbot. Cet agent robotique est aussi un peu plus « dangereux » pour son entourage, parce qu’il est équipé, contrairement au modèle « sociable » Sheriff… d’un taser, commandé par un humain…

Anbot le robot policier équipé d’un taser

Partagez cet article