Une machine qui va faire couler beaucoup d’encre…

0 0
Read Time:1 Minute, 31 Second

Le robot dont nous allons parler aujourd’hui n’a ni jambes, ni roues, ni chenilles.
On mesure tous le plaisir de parcourir un livre papier, et le robot d’aujourd’hui a le pouvoir de vous donner ce plaisir en moins de 15 mn.

Dorénavant il n’y a plus besoin d’un lieu de stockage pour les livres, et plus besoin d’attendre le jour de la livraison comme dans une librairie classique. En ce qui concerne le bilan carbone est intéressant, car plus besoin d’utiliser un camion pour gérer un stock et livrer les livres. Il suffit de livrer un stock de papier.

Vidéo de démonstration diffusée il y a un an :

L’ “Espresso Book Machine” n’a qu’une limite, celle du nombre de pages : 850 maximum pour un livre aux dimensions maximum de 12,7 cm sur 11,4 cm et 240 pages pour un livre d’une dimension de 21 cm sur 27,3 cm.

La librairie sans stock permet de créer une librairie à n’importe quel coin du monde connecté à internet et à une source d’énergie. Peut-être allons-nous voir des librairies itinérantes fleurir sur les routes des régions isolées de France.

Le libraire lance l’impression à la demande

La machine dispose d’un catalogue de plus de 7 millions d’ouvrages disponibles, et peut proposer ce service à tout auteur qui accepte de mettre à disposition son livre en auto-édition, au monde entier.

Ce n’est pas la mort du livre ni même du libraire et de sa librairie, c’est une autre ère, l’ère de la librairie nomade.

Le nouveau numéro de Planète Robots n° 44 disponible en kiosque

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Partagez cet article

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *