Le parlement européen a dit non cette semaine aux robots tueurs, “Les machines ne peuvent pas prendre les décisions comme les hommes”. Les hommes doivent être responsables de la décision de vie ou de mort sur un être humain.

Vikhr, un exemple de robot char de combat

Ce premier pas de la part du parlement européen : 546 voix pour, 47 contre et 73 abstentions, ouvre la discussion et donne l’exemple pour une décision qui devrait maintenant être prise au niveau international pour interdire toute utilisation d’une arme létale étant capable de prendre une initiative de son propre chef.

«Nous entrons dans un monde où les drones peuvent faire feu et tuer sans nécessité pour l’homme d’appuyer sur la gâchette» Federica Mogherini, haute représentante de l’UE pour la politique étrangère et de sécurité.

Pour le moment ce n’est qu’une résolution, l’idée est maintenant d’établir une convention interdisant une utilisation internationale de ce type d’armement, alors que de nombreux pays en plus d’avoir déjà commencé leur développement s’en serviraient peut-être même déjà…

Partagez cet article