Des muscles poids plume pour l’espace

Read Time:1 Minute, 3 Second

Le coût de l’envoi de matériel dans l’espace est très élevé, il est important pour les agences travaillant à l’organisation des futurs voyages dans l’espace et des missions qui auront pour but de coloniser d’autres planètes du système solaire et au-delà, d’optimiser le poids des équipements transportés. Pour la NASA c’est depuis le début de son existence, une quête permanente des grammes superflus à transporter dans les missions spatiales.

Roboticskin permet d’animer une peluche

Dans cette quête de la légèreté, les équipes ont été amenées à créer des équipements qui pouvaient jouer plusieurs rôles, assemblés différemment. C’est ce que des équipes de l’agence américaine ont réalisé en mettant au point des exosquelettes souples, destinés à mettre en mouvement n’importe quel type d’équipement. Sous la forme de muscles artificiels, associés à des membranes et des supports différents, ces exosquelettes peuvent déplacer, mettre en mouvement, du matériel de plusieurs façons, ce qui permettrait à des expéditions spatiales futures de s’adapter à des conditions différentes sans se surcharger d’équipements.

RoboticSkin utilisé de trois manières différentes

source:

0 0
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Partagez cet article

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *