Les robots AGV de SEAT ne se perdent jamais dans l’usine grâce au SLAM

Les robots AGV de SEAT utilisent la technologie SLAM pour s'orienter dans l'usine
Read Time:1 Minute, 58 Second

L’usine Seat de Martorell en Espagne, s’est équipée de 8 nouveaux robots, qu’on appelle des véhicules guidés automatisés ou AGV.

Pour ces robots, le rôle est le transport automatisé pour l’approvisionnement des chaînes de montage. Inutile d’équiper leur environnement de câbles enterrés dans le sol. C’est pourquoi, les aménagements de l’infrastructure pour le déploiement des AGV, sont minimes. C’est rendu possible par l’utilisation de haute technologie. Les robots sont, en effet, capables de s’orienter automatiquement, car leur environnement est numérisé.

La technologie permet de reconnaître les piétons
En effet, un piéton est rapidement identifié, et le convoi s’arrête

Les AGV de l’usine travaillent de concert, de façon très organisée. La longueur de leurs convois peut atteindre les 25 mètres de long. Avec une capacité de transport maximale allant jusqu’à 10 tonnes. Pour que tous les déplacements se déroulent pour le mieux, les connexions doivent être rapides. Les connexions et transferts de données entre eux se font actuellement par un réseau en 4G. En Europe, cette usine est la première à être équipée de robots industriels d’extérieur, disposant d’un SLAM (localisation et cartographie simultanées).

Effectivement, dans le cas par exemple, où une partie de leur environnement aurait été masquée par un autre véhicule ou une personne qui traverse devant eux, les robots sont se repèrent automatiquement. Ils sont capables de reconnaître l’endroit où ils sont, et de poursuivre leurs missions en cas d’interruption.

Un AGV dans l'usine peut tracter jusqu'à 10 tonnes de matériel
Un exemple de convoi par AGV, de pièces détachées, dans l’usine SEAT

Par ailleurs, en ce qui concerne le temps d’utilisation, ces robots l’optimisent au maximum. Si bien que même lorsque ces robots sont à l’arrêt, en attente d’un chargement par exemple, ils se rechargent par induction. Il ne leur faut pas moins de 15 minutes pour se recharger totalement.

Les passages des robots AGV sont signalés par de simples panneaux de signalisation
Des panneaux de signalisation, une infrastructure minimum pour les déplacements des AGV

Chaque jour, ces robots, qui parcourent 240 km, permettent à l’usine de réduire son bilan carbone. La réduction de production de CO² qui justifie en partie leur utilisation, est d’une tonne 5 par an, par rapport à l’utilisation précédente d’un véhicule thermique.

Où en sont les robots de manutention autonomes, et vers quelles évolutions allons nous ?

0 0
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Partagez cet article

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *