Retrouvez Planète Robots en version numérique sur :

L’Ecole des travaux publics lance une Chaire de recherche

L’Ecole des travaux publics lance une Chaire de recherche
0 0
Read Time:2 Minute, 39 Second

La chaire “Jumeaux numériques de la construction et des infrastructures dans leur environnement” engage ses travaux au service de la décarbonation du secteur. Réinventer l’acte de construire : c’est ce qui anime ce collectif constitué de l’ESTP, Egis, Bouygues Construction, Schneider Electric, le BRGM, SNCF Réseau et Arts et Métiers. Ce groupement d’acteurs engagés a tenu son premier comité stratégique fin octobre. Il a depuis lancé une première thèse dédiée à l’enjeu de la continuité numérique au service de la performance énergétique des bâtiments.

Une gouvernance multipartite et une approche résolument holistique

Cette alliance inédite pour une chaire de recherche porte l’ambition d’accélérer la digitalisation du secteur en ayant une approche holistique impliquant les différentes parties prenantes de la chaine de valeur et d’apporter des clés d’optimisation pour des infrastructures plus durables et résilientes.

La chaire offre un environnement de travail particulièrement riche, en interaction avec de multiples experts académiques et industriels. Elle prévoit de recruter plusieurs doctorants qui travailleront sur des problématiques complémentaires et collaboreront ensemble pour lever les différents verrous scientifiques et techniques du domaine.
A l’occasion du premier comité stratégique, Martine JAUROYON, directrice Transformation métiers et RSE d’EGIS, a été nommée présidente du comité stratégique pour une durée d’un an renouvelable, tandis que Rani EL MEOUCHE, enseignant-chercheur en géomatique et systèmes d’information géographiques à l’ESTP, a été nommé titulaire de la chaire.

Le comité stratégique est également composé de :

• Thiebault CLEMENT, Directeur R&D de Bouygues Construction,
• Marc NEZET, Senior Vice President Energy Management Software Transformation de Schneider Electric,
• Philippe FREYSSINET, Directeur de la stratégie et de la recherche du BRGM,
• Patrick OFFROY, Directeur Technique Ingénierie technique du patrimoine de SNCF Réseau
• Xavier KESTELYN, Directeur général adjoint en charge des formations d’Arts et Métiers
• Eric CROQUESEL, Directeur de la recherche et de l’IRC à l’ESTP

Lancement du premier axe de recherche

La première thèse de la chaire a été lancée début novembre. Elle porte sur la “Structuration de données d’un jumeau numérique pour réconcilier les modèles réels et simulés – Cas d’étude : Modèle Energétique d’un bâtiment”.
Aujourd’hui les différents modèles (conception, construction, exploitation) sont générés sur des outils indépendants et par des équipes différentes peu ou pas coordonnées sur la structuration de leurs modèles de données. Il y a divergence entre les modèles et il est très coûteux de pouvoir réconcilier ces modèles a posteriori.

La thèse a pour objectif d’étudier comment un modèle de conception peut être la source du modèle de données de mesures du bâtiment, en passant par la phase de construction, et de proposer une méthodologie pour structurer les données afin de garantir la synchronisation des différents modèles et la continuité numérique pendant le cycle de vie de l’ouvrage. Le cas d’étude envisagé concerne la gestion énergétique de bâtiments.

Elle sera portée par le doctorant Zhiyu ZHENG, sous la direction de Fakhreddine ABABSA, professeur à l’ENSAM, en collaboration avec le SMI de l’ENSAM (unité de recherche LISPEN : Laboratoire d’Ingénierie des Systèmes Physiques et Numériques), et encadrée par l’ENSAM, l’ESTP et Schneider Electric.

(c) ESTP Paris

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Partagez cet article

Antoine Fabre

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *