Retrouvez Planète Robots en
version numérique sur :

Swiss-Mile, l’avenir des livraisons autonomes ?

Swiss-Mile, l’avenir des livraisons autonomes ?
0 0
Read Time:1 Minute, 48 Second

Une équipe de Swiss-Mile, détachement de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich, a amélioré son robot ANYmal en le dotant des roues. Le résultat : un véritable “Transformers” tout-terrain, à la fois quadrupède et humanoïde, profitant d’un look inspiré des films d’animation Pixar.

Swiss-Mile, un robot tout droit sorti d’un film d’animation

Le robot ANYmal embarque à présent des roues, et répondra désormais au nom de Swiss-Mile Robot. Le Swiss-Mile réalise la prouesse de se changer en voiture, en quadrupède ou en humanoïde selon son activité à un instant donné. Comme l’ANYmal original, l’équipe helvète a donné au Swiss-Mile un look caricatural, librement inspiré du film Pixar “Cars”.

Selon la société suisse, les livraisons du dernier kilomètre doivent adopter des solutions électriques autonomes à petite échelle, pour aider à décongestionner le trafic dans les zones urbaines, réduire les émissions de CO2 et également faire face à la demande croissante.

Un robot polyvalent pour les livraisons du dernier kilomètre

Swiss-Mile vante les capacités de son robot qui en font une machine 3 en 1. Le Swiss-Mile peut ainsi se changer au besoin en voiture, en quadrupède ou en humanoïde. Pouvant conduire à des vitesses de 22 km/h, le robot se déploie comme une plate-forme polyvalente pour les livraisons du dernier kilomètre. Il peut ainsi surpasser les drones de livraison légers en vitesse comme en charge.

Equipé de capteurs LiDAR et d’un GPS, le robot peut transporter outils et marchandises aussi bien en intérieurs qu’en extérieurs. Swiss-Mile peut se dresser, utiliser ses pattes avant comme bras puis attraper les colis pour les placer dans son compartiment à bagages. L’équipe affirme ainsi que le robot est 83 % plus efficace que les systèmes à pattes, pour une charge maximale de 50 kg.

Derrière ces différents niveaux de mobilité, un objectif simple : en faire une opportunité d’achat viable pour une grande variété de clients. Le robot pourrait ainsi soulever des colis des étagères, puis les transporter vers des destinations sur tout-terrain. La commercialisation du robot viendra dans le courant de l’année 2022, bien que son coût à l’achat n’ait pas encore été révélé.

(c) Swiss-Mile

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Partagez cet article

Antoine Fabre

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.