Retrouvez Planète Robots en
version numérique sur :

Une IA débusque les parlementaires distraits par leur smartphone

Une IA débusque les parlementaires distraits par leur smartphone
0 0
Read Time:1 Minute, 54 Second

En Belgique, l’artiste et développeur indépendant Dries Depoorter a développé une IA capable d’identifier les politiciens “scrollant” sur leurs smartphones lors des sessions parlementaires. Le projet, débuté fin 2021, poursuivi en 2022 et nommé The Flemish Scrollers a pour visée première d’alerter sur les capacités de surveillance des programmes d’IA.

The Flemish Scrollers, une IA pour débusquer les distraits

Les politiciens distraits n’ont qu’à bien se tenir ! Dries Depoorter, un programmeur Belge, a développé une Intelligence Artificielle pouvant détecter les hommes politiques distraits par leur smartphone lors des sessions parlementaires.

Le projet, nommé The Flemish Scrollers, détecte l’utilisation des smartphone lors des sessions parlementaires retransmises sur Youtube. Deeporter a employé ces flux pour marquer automatiquement les politiciens distraits, via l’intelligence artificielle ainsi qu’un logiciel de reconnaissance faciale. Et il s’avère que les politiciens sont au téléphone pendant les réunions tout autant que le reste d’entre nous.

Depoorter a également créé un compte Twitter pour le projet qui identifie automatiquement les politiciens signalés comme étant distraits. Les “Scrollers” sont alors interpellés sur le compte Instagram du projet, se voyant adressé le message :  “Cher distrait, restez concentré !”. Mais le message sous-jacent de Depoorter a d’abord vocation à alerter sur le potentiel de surveillance de l’IA.

(c) BFMTV

Une mise en garde sur la surveillance par l’IA

En surface, le projet de Depoorter n’est qu’un détournement des possibilités de l’IA. Il emploie une technologie de reconnaissance faciale facilement disponible déterminant si les politiciens prêtent attention aux procédures en cours. The Flemish Scrollers s’inspire d’une anecdote datant d’il y a quelques années. Jan Jambon, le Premier Ministre flamand, avait été surpris jouant à Angry Birds lors d’une session parlementaire en 2019.

A l’évidence, Depoorter ne cherche pas simplement à narguer des politiciens distraits. L’algorithme n’indique pas si les individus marqués emploient ou non leurs téléphones à des fins professionnelles.

Le travail de Depoorter se concentre en effet d’abord sur les questions de surveillance et de confidentialité. L’artiste Belge a passé de nombreuses années à réfléchir aux implications de l’omniprésence des caméras dans nos vies. Un de ses récents projets, The Lookout, déployait ainsi plus de 1 500 caméras de vidéosurveillance non sécurisées, en permettant à quiconque d’y accéder via à ses flux vidéo.

(c) Dries Depoorter

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Partagez cet article

Antoine Fabre