Retrouvez Planète Robots en
version numérique sur :

Ecologie : les pales d’éoliennes entrent dans l’économie circulaire

Ecologie : les pales d’éoliennes entrent dans l’économie circulaire
0 0
Read Time:2 Minute, 12 Second

Sous la houlette du projet ZEBRA (Zero wastE Blade ReseArch), un consortium piloté par l’IRT Jules Vernes a conçu les plus grandes pale d’éoliennes au monde. Ces pales recyclables de 62 m marquent une étape cruciale dans la transition de l’industrie éolienne vers une économie circulaire.

En France, vers des pales d’éoliennes recyclables

Lancé en septembre 2020, le projet ZEBRA regroupe un consortium unique, piloté par l’IRT Jules Verne. Il a depuis travaillé au développement de pales d’éoliennes en thermoplastique et en fibres de verre. Ces dernières ont été réalisées dans une démarche d’éco-conception facilitant le recyclage. 

Dans le cadre de ce projet, après une année de développement, de tests des matériaux et d’essais de procédés au niveau des sous-composants, LM Wind Power a conçu et fabriqué la plus grande pale thermoplastique au monde au sein de son usine de Ponferrada, en Espagne.

La résine thermoplastique liquide se montre parfaitement adaptée à la fabrication de grandes pièces par infusion de résine. Associée à une fibre de verre haute performance, le matériau composite offre ainsi des performances similaires aux résines thermodurcissables. Il présente en revanche un avantage unique : la recyclabilité. 

Les composants à base de résine Elium peuvent alors se recycler en utilisant une méthode avancée de recyclage chimique ; ce dernier permettant de dépolymériser complètement la résine pour récupérer une nouvelle résine vierge avec des fibres de verre à haute performance.

Vision “zéro déchet”

“Avec ce projet, nous relevons deux défis industriels cruciaux. D’une part, nous progressons dans la réalisation de notre vision “zéro déchet” en recyclant les déchets de fabrication. D’autre part, nous portons la recyclabilité des pales à un autre niveau ; l’alliance de matériaux en fibre de verre haute performance et de résine thermoplastique montre ses vertus dans d’autres industries. En séparant mécaniquement la résine, elle devient réutilisable dans la production de nouvelles pales”, détaille John Korsgaard, Directeur Ingénierie, LM Wind Power.

Prochaines étapes : le recyclage des déchets de production, le démantèlement et le recyclage de cette première pale. À la fin du projet, en 2023, le consortium aura relevé un sérieux défi : celui de faire entrer le secteur de l’énergie éolienne dans la boucle de l’économie circulaire, selon les principes de l’écoconception. l’IRT Jules Verne réunit des acteurs majeurs de l’industrie et des centres techniques. Arkema, CANOE, Engie, LM Wind Power, Owens Corning et SUEZ font notamment partie du consortium.

© LM Wind Power

Happy
Happy
100 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Partagez cet article

Equipe rédactionelle