Retrouvez Planète Robots en
version numérique sur :

Exotec a produit son 4000e robot

Exotec a produit son 4000e robot

D’après une interview de Renaud Heitz, co-fondateur de Exotec, au micro de BFM Business, la licorne française vient de finir d’assembler son 4000e robot. L’entreprise lilloise produit des robots mobiles (AMR) pour la logistique des entrepôts, les Skypod.

Exotec valorisée à 2 milliards d’Euros

Avec une levée de fonds de 335 millions de dollars, Exotec est devenu la 25ème licorne française (une startup valorisée à plus d’un milliard de dollars, non cotée en bourse et non filiale d’un grand groupe).

Les robots Skypod sont des AMR (Robots Mobiles Autonomes). Ceux-ci se déplacent dans un espace de façon autonome pour aller chercher des marchandises dans les étalages d’un espace de stockage. Mais la grande particularité de ces robots est qu’il monte le long des rambardes, jusqu’à 12 mètres, pour aller chercher ce dont il a besoin. C’est un système de crémaillère qui lui permet cette prouesse. Puis le robot va transporter jusqu’à 30 kg de marchandises à un autre poste, en vue d’une mise en colis ou un traitement.

Le fait de pouvoir travailler sur la hauteur permet aux entreprises de baisser drastiquement la surface de stockage de leurs entrepôts. Cela permet à ces mêmes entrepôts de se rapprocher des villes.

Des clients en Europe, mais également en Asie et en Amérique

En seulement 7 ans d’existence, le fabricant a déjà obtenu un chiffre d’affaire de 105 millions de dollars en 2021. Les clients d’Exotec, principalement du e-commerce, ne sont pas des moindres : Decathlon, CDiscount, Monoprix, Gap, etc. Les clients sont maintenant également aux Etats-Unis, Canada ou au Japon. Exotec repose sur une masse salariale de 600 personnes, dont 300 ont rejoint les rangs en 2022. L’entreprise prévoit le recrutement plus de 1000 personnes dont 500 ingénieurs R&D supplémentaires d’ici 2025.

Les robots en clientèle sont monitorés depuis les locaux d’Exotec. L’équipe de maintenance peut prendre la main pour débloquer un robot à distance, sans que le client n’ai le temps de s’en apercevoir. Cela permet également aux ingénieurs du fabricant de pouvoir optimiser l’utilisation des robots, sans avoir à se déplacer. Exotec ne traite évidemment que les données robotiques.

Romain Moulin et Renaud Heitz, les deux fondateurs d’Exotec. © Exotec

Des pièces provenant d’Europe

Exotec a déjà produit 4000 robots depuis 2017, dont 2000 rien que pour cette année 2022. Chaque robot est assemblé en 16 heures à partir de 1000 pièces provenant de toute l’Europe. Un robot devra effectuer 400 missions sur les installations du fabricant avant d’être considéré comme fonctionnel et mis en carton pour partir chez un client.

En 2021, Exotec a lancé le Skypicker. Un préhenseur à ventouses équipe le bras robot. Il permet de gérer un poste de préparation de commande de façon automatisé.

Retrouvez notre rencontre avec Exotec dans Planète Robots numéro 68, publié en juillet 2021.

Illustration en une : © Exotec

[Vidéo] Lien vers l’interview sur BFM Business.

Partagez cet article

Frédéric Boisdron