Retrouvez Planète Robots en
version numérique sur :

Miroki, entre robot et personnage d’animation

Miroki, entre robot et personnage d’animation

Jérôme Monceaux, cofondateur d’Aldebaran et co-créateur des robots Nao et Pepper vient de présenter le 29 novembre, son nouveau robot, Miroki. Présenté comme un robot-personnage, Miroki est le fruit d’une nouvelle startup parisienne, Enchanted Tools.

Le robot Miroki mise sur un design apaisant

L’ambition d’Enchanted Tools se lit dans le nom de la jeune pousse : proposer une nouvelle expérience avec des robots humanoïdes enchanteurs. L’entreprise dit vouloir fournir des robots utiles et merveilleux. Le robot a été conçu avec des experts en character design, des animateurs.

Miroki est encore un prototype, mais son design semble tout droit sorti d’un dessin animé ou d’un jeu vidéo. Au repos, le robot va simuler une respiration. Ce mouvements de bras rappelle les personnages de jeux vidéos, lorsqu’ils sont en repos et attendent les ordres du joueur.

Démonstration de la simulation d’une respiration sur Miroki. © Enchanted Tools

Cet aspect de personnage, entre mignon et animalisé, peut rassurer l’utilisateur. Il peut créer un apaisement et donc une meilleur acceptation d’être servi par une machine.

Miroki est conçu de manière à assister le personnel soignant d’un hôpital ou dans une maison de retraite. Il peut également proposer ses services dans un aéroport, un salon professionnel, un hôtel ou un restaurant. Le robot délestera le personnel de ses charges répétitives au robot, afin de pouvoir prendre plus de temps dans les relations humaines.

L’objectif d’Enchanted Tools est d’être “more than useful”, d’enchanter le monde en rendant artistique et émotionnelle l’innovation technologique. L’alliance entre utile et merveilleux est au cœur de notre vision.

Jérôme Monceaux, CEO, Enchanted Tools

Enchanted Tools propose de l’innovation

Alors que Pepper ou Nao ne se déplacent que très peu, Miroki possède une réelle mobilité. Le robot navigue de façon automatisée dans des espaces semi-standardisés. Il pourra entrer en communication avec des personnes non préparées. Il est capable de reconnaître et attraper des poignées qu’il reconnaitra. Ces poignées peuvent être ensuite fixées à de nombreux objets : un plateau repas, un outil, etc. L’entreprise précise que les robots conventionnels attrapent de nombreux objets différents mais avec une précision ne dépassant pas 60% de réussite. En faisant le choix d’une poignée universelle, le robot la connait bien et il réussira à l’attraper avec 97% de succès.

Son système de déplacement repose sur l’équilibre du robot sur un globe, à la manière du robot BB8 de la saga Star Wars. Trois roues holonomes maintiennent l’équilibre constant du robot sur la boule. Miroki mesure 1,23m pour 28 kg. Il dispose de 28 degrés de libertés dont 22 avec retour d’impédance (ressenti d’une résistance). Miroki utilise un total de 4 caméras, 4 micros et différents senseurs. Il peut se déplacer à la vitesse maximale de 3,2 km/h. Le robot peut emporter une charge utile de 3 kg et sa batterie permet de tenir jusqu’à 8 heures.

Miroki possède deux mains contenant chacune 4 doigts dont un pouce opposable. Son visage est affiché par un rétro-projecteur et peut donc afficher des émotions, voire peut-être des informations. Il peut reconnaître le visage et la voix de son interlocuteur. Miroki est compatible ROS.

Phase de test de Miroki à l’hopital Broca à Paris. © Enchanted Tools

Enchanted Tools : Une équipe de 50 personnes

L’entreprise est toute jeune avec une seule année d’existence. Elle a été créée par Jérôme Monceaux (multi-entrepreneur, cofondateur de Aldebaran & co-créateur des robots Nao et Pepper) et Samuel Benveniste (PhD et ancien directeur du centre d’expertise national en stimulation cognitive).

Enchanted Tools a réalisé la plus grosse levée de fonds d’amorçage de l’histoire française en robotique (15M€) et obtenu le label Deeptech de la BPI ainsi qu’une aide au développement record d’1,5M€.

Enchanted Tools a pour ambition de produire 100 000 robots en 10 ans, sur un marché international. Pour cela, l’entreprise mise sur une équipe de 50 collaborateurs déjà constituée. Le jeune fabricant possède un nombre important de partenaires comme l’Institut des systèmes intelligents et de robotique (ISIR), l’ETH Zurich, l’INRIA, le Laboratoire d’Informatique de Grenoble (LIG), l’Université de Trento, le Broca Living Lab, Orthopus, SPooN, Pollen Robotics, Gaumont, Maxon et STMicroelectronics.

Miroki : A la fois un robot et un personnage. © Enchanted Tools

Illustration en une : © Enchanted Tools

Partagez cet article

Frédéric Boisdron