En attendant d’avoir des robots Wall-e performants dans les déchetteries, les chercheurs en robotique du MIT ont réussi à donner le sens du toucher à un robot avec un système ingénieux. Avec ce sens du toucher, le robot qui a été développé par Laboratoire d’informatique et d’intelligence artificielle du MIT, est capable de faire la différence entre différentes matières comme le carton, le plastique ou le métal.

Rocycle distingue le métal du carton par le toucher et la résistance du matériau

Le matériau utilisé est auxétique, c’est-à-dire qu’il devient plus large une fois étiré, on dit dans ce cas-là que son coefficient de Poisson est négatif. Chaque doigt de la main du robot est composé d’éléments « gaucher » et « droitier » qui s’opposent à la rotation de l’autre, permettant des mouvements plus dynamiques qu’une main de robot typique, sans avoir à recourir aux pompes à air et compresseurs que l’on trouve sur les robots souples.

Partagez cet article