Bientôt des drones dans le ciel de Marseille?

0 0
Read Time:2 Minute, 12 Second

drone_video_surveillance_marseille

 

Eugène Caselli, candidat à la primaire socialiste pour les élections à la mairie de Marseille en 2014 vient de dévoiler son souhait de déployer dans les airs des drones pour lutter contre l’insécurité dans la cité phocéenne. Son but, renforcer l’actuel système de vidéo surveillance équipant déjà la ville. Marseille compte déjà 300 caméras de vidéo protection et ce chiffre pourrait grimper à 1000 fin 2014.

Le président de la communauté urbaine de Marseille déclarait la semaine dernière au micro de France 3:

«Je demande à l’Etat de faire de Marseille un véritable laboratoire contre le crime, un laboratoire avec de nouveaux moyens technologiques. Maintenant, on a des drones, et nous allons nous en servir».

Alors que la proposition aurait pu passer inaperçu, le président du Conseil général des Bouches du Rhône, Jean-Noël Guerini, s’est montré particulièrement intéressé en expliquant qu’il était en effet prêt à financer ce projet à hauteur de 1 million d’euros.

«Nous réfléchissons à la mise en place de moyens aériens de surveillance, avions ou drones», a-t-il déclaré dans une interview pour La Provence .

Le budget annoncé peut paraître important mais il faut compter sur un tarif de 10.000€ à 50.000€ pour l’acquisition d’un octocoptère prêt à l’emploi auquel vient se greffer les coûts d’exploitation (entretien, formation au pilotage…).  A titre comparatif un simple quadricopère home made ne vous coûtera  que quelques centaines d’euros à fabriquer.

La question est maintenant de savoir si les Marseillais accepteront ce nouveau moyen de vidéo protection ou s’ils le percevront comme un système de surveillance omniprésent et oppressant tel les télécrans dans l’oeuvre 1984 de George Orwell.

De plus, si ces multicoptères  sont simplement équipés de caméra et sont similaire en tout point à ceux utilisés par les pompiers pour surveiller les départs de feu en forêt, il n’en reste pas moins que dans l’inconscient collectif, le terme drones est associé aux opérations militaire. La preuve dans ce micro trottoir réalisé par M6 ou un Marseillais déclare:

“Quand j’entends le terme drone, cela me fait un peu peur, cela me fait penser à la guerre, et ne nous sommes pas dans un état de guerre à Marseille.”

Et vous cher lecteur pensez vous que le survol de Marseille par des drones serait un moyen efficace pour garder les délinquants à l’oeil? Ou au contraire, il vous vient à l’esprit la célèbre citation de Benjamin Franklin:

“Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux.”

Venez en débattre sur notre forum.

About Post Author

efourchon

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Partagez cet article

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *