Les robots voituriers de Stanley Robotics se croisent sur le parking de l'aéroport de Lyon
Read Time:1 Minute, 32 Second

On vous en parlait déjà dans un article en mars 2019, la start-up française Stanley Robotics avait commencé des essais à l’aéroport de Lyon de robot de parking.

Le succès a été tel avec cette expérience des 500 places de parking l’année dernière, que l’aéroport agrandit sa capacité, et passe à 2000 places. 28 box seront disponibles dans lesquels vous pourrez simplement garer votre voiture avant votre départ.

Stanley s’occupe de tout : garez-vous dans le box et enregistrez-vous, de façon totalement autonome Stanley trouve la meilleure place.

Les robots portent les voitures sur des plateaux
Des pinces soulèvent délicatement la voiture au dessus du sol

Les robots voituriers qui s’occupent de votre voiture sont équipés de caméras, de capteurs, d’un Lidar, leur permettant de se repérer dans l’espace du parking. Ce sont des algorithmes associés au planning des départs des vols qui s’occupent d’organiser les placements des véhicules de façon optimale.

Un projet d’atteindre les 6000 places est en projet, actuellement, ce sont 7 robots voituriers qui sont déployés sur le site.

Des robots placent et se croisent sur le parking
Un robot gare une voiture, pendant qu’un autre Stan le croise

Le système a un avantage concernant les émissions de CO², en évitant aux passagers de devoir se déplacer sur le parking en cherchant pour un espace libre. Les robots utilisés sont propulsés par un moteur électrique qui n’émet pas de CO². Sur une période d’un an et pour 2 000 places de parking, on estime que 100 tonnes d’émissions de CO² seront évitées.

source :

https://kulturegeek.fr/news-187460/parking-robotise-laeroport-lyon-etendu-2000-places

communiqué de presse :

https://drive.google.com/file/d/1pYAZ0WplGtrVJX0qE8lmpqw4SsfecQAD/view

 

Stanley va garer des voitures à l’aéroport de Lyon

 

0 0
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *