Read Time:1 Minute, 6 Second

Jeudi 4 juin 2020, une nouvelle fois, la fusée Falcon de 70 mètres a décollé du sol américain. Son objectif, presque devenu une routine, était de mettre en orbite 60 nouveaux satellites pour le projet Starlink. D’ici 2025, 12 000 premiers satellites de télécommunication voleront à basse orbite. Ce réseau de télécommunication final sera accessible à toutes les parties les plus difficiles d’accès de la planète. Il leur permettra un meilleur accès à internet.

Dans une mécanique parfaite, le largage s’est effectué depuis l’étage final de la fusée Falcon. Les satellites se sont séparés, pour se distancier les uns des autres. Il ne leur restait plus qu’à utiliser des propulseurs ioniques embarqués, pour faire leur chemin vers leur altitude opérationnelle de 550 km.

Le lanceur principal a été utilisé pour la cinquième fois,  et s’est posé sur la plateforme flottante autonome “Just Read the Instructions” qui est le tout premier navire drone de la flotte des navires de SpaceX. Ce jour, était un jour particulier pour l’entreprise d’Elon Musk, elle marquait l’anniversaire du premier vol Falcon, il y a déjà 10 ans.

Ce mois-ci, ce sont près de 200 satellites qui vont être mis en orbite.

(Lien wikipedia des lancements passés et à venir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_vols_de_SpaceX )

0 0
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *