Retrouvez Planète Robots en
version numérique sur :

Meta crée le plus puissant des supercalculateurs d’IA

Meta crée le plus puissant des supercalculateurs d’IA
0 0
Read Time:2 Minute, 46 Second

Meta, anciennement Facebook, indiquait ce lundi 24 janvier avoir construit son propre “supercalculateur d’IA”. Nommé RSC pour AI Research SuperCluster, cet ordinateur à grande vitesse a été conçu en vue de former des systèmes d’apprentissage automatique. Une fois son développement terminé, courant 2022, ce supercalculateur sera le plus rapide au monde.

RSC pour “AI Research SuperCluster”

Mark Zuckerberg, PDG de Meta, l’assure : “Meta a développé ce que nous pensons être le supercalculateur IA le plus rapide au monde”. Le supercalculateur, nommé RSC pour AI Research SuperCluster sera terminé courant 2022, selon la firme.

“Nous espérons que RSC nous aidera à construire des systèmes d’IA entièrement nouveaux”, écrit ainsi l’ingénieur Kevin Lee. L’importance centrale de la recherche en IA pour cette entreprise n’est en effet plus à démontrer : fin octobre, son PDG emblématique indiquait ainsi, à grand renfort d’annonces concernant le développement du métaverse, que Meta était “bien plus qu’une entreprise de réseaux sociaux”.

Selon Kevin Lee, le supercaculateur pourrait, par exemple, “fournir des traductions vocales en temps réel à de grands groupes de personnes, chacun parlant une langue différente. Ils pourraient ainsi collaborer de manière transparente sur un projet de recherche ou jouer à des jeux AR.”

RSC aura pour mission de former toute une gamme de nouveaux systèmes dans les activités de la société. Parmi ses finalités : élaborer des algorithmes de modération de contenu utilisés pour détecter les discours haineux sur Facebook et Instagram.

Mais l’entreprise entend bien exploiter son potentiel pour développer des fonctionnalités de réalité augmentée. Celles-ci seront un jour disponibles dans le futur matériel AR de l’entreprise. RSC aura pour vocation de concevoir des expériences pour le métaverse, une série interconnectée d’espaces virtuels, des bureaux aux arènes en ligne.

Meta veut créer de nouveaux modèles d’IA

“RSC aidera ainsi les chercheurs en IA de Meta à créer de nouveaux et meilleurs modèles d’IA” déclare ainsi l’ingénieur Kevin Lee. Ces modèles seront capables d’apprendre à partir de milliards d’exemples, portant l’apprentissage automatique à un nouvelle échelle. Ainsi, RSC pourra notamment développer de nouveaux outils de réalité augmentée.

Débutée il y a un peu plus d’un an, la première phase de RSC est déjà opérationnelle. Le supercalculateur se compose de 760 systèmes Nvidia GGX A100 contenant 6 080 GPU connectés. Ce type de processeur s’avérant particulièrement efficace pour résoudre les problèmes d’apprentissage automatique.

Selon Meta, RSC fournit déjà des performances jusqu’à 20 fois améliorées sur ses tâches de recherche standard en vision industrielle. A terme, RSC devrait contenir quelque 16 000 GPU au total. Il sera alors en capacité de former des systèmes d’IA “avec plus d’un billion de paramètres sur des ensembles de données aussi volumineux qu’un exaoctet”.

De l’usage des Supercalculateurs

L’apprentissage automatique nécessite moins de précision que les tâches confiées aux superordinateurs traditionnels. Les “superordinateurs IA” peuvent effectuer plus de calculs par seconde que les supercalcilateurs habituels utilisant le même matériel.

La véritable utilité des supercalculateurs se trouve dans le travail qu’ils font. Et non dans leurs performances de pointe théoriques. Pour Meta, ce travail implique de construire des systèmes de modération au moment où la confiance dans l’entreprise est au plus bas. Et signifie créer une nouvelle plate-forme informatique – qu’elle soit basée sur des lunettes de réalité augmentée ou sur le métaverse – qu’elle peut dominer face à rivaux comme Google, Microsoft et Apple.

(c) Meta

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Partagez cet article

Equipe rédactionelle