Retrouvez Planète Robots en
version numérique sur :

Demain, des LiDAR tenant dans la paume de votre main

Demain, des LiDAR tenant dans la paume de votre main
0 0
Read Time:2 Minute, 46 Second

Toshiba a fait des progrès majeurs en réduisant le projecteur laser de son LiDAR à un quart de la taille de la version précédente sortie en juin 2021. Ce nouveau LiDAR, qui peut tenir dans la paume de la main, ouvre la voie à de nouveaux partenariats aux géants japonais des semi-conducteurs.

Utilisant deux des nouvelles unités de projecteur, le LiDAR n’a plus qu’un volume de 206 cm3, tenant dans la paume de la main. Avec une portée poussée à 300 m, il dispose d’une résolution d’image de 1200×84 pixels. Il peut ainsi être configuré avec des combinaisons flexibles d’unités de projecteur. L’objectif : gérer une variété d’applications de détection à longue portée et grand angle.

Cette avancée est vouée à faire progresser l’ensemble des domaines d’application prioritaires de Toshiba ; de la conduite autonome à la surveillance des infrastructures. Pour le constructeur, elle ouvre également la voie à l’exploration de partenariats dans de nombreux domaines ; notamment la robotique, les drones et les petits dispositifs de sécurité.

Un radar à multiples projecteurs lasers

Toshiba avait lancé des recherches LiDAR dans l’objectif de faire progresser la conduite autonome et la résilience des infrastructures. En plus d’étendre la portée, avec un angle de vision plus large et une meilleure résolution, il fallait rendre le LiDAR plus petit. Cependant, le constructeur devait jusqu’alors faire un compromis entre la portée et la taille du LiDAR par rapport à l’exigence d’un laser sans danger pour les yeux.

L’évolution du radar depuis juin 2021 © Toshiba.

“Pour étendre la portée d’un laser émis par un seul projecteur, il faut augmenter son intensité. Si vous faites cela, vous devez également augmenter sa largeur d’émission pour éviter un faisceau qui se concentre sur un petit point et qui est suffisamment fort pour altérer la vue”, a déclaré Akihide Sai, chercheur au centre de recherche et développement de Toshiba, à l’origine du nouveau LiDAR. “Le problème est qu’une émission plus large nécessite un projecteur plus grand.”

La solution de Toshiba : un LiDAR qui peut utiliser plusieurs petits projecteurs comme source de faisceau laser. Ces derniers émettent un faisceau sans danger pour les yeux, tout en pointant tous dans la même direction pour en augmenter la portée effective. Cette approche réduit aussi singulièrement la taille globale du LiDAR.

Un LiDAR embarqué par les véhicules autonomes en 2023 ?

Lors d’essais sur le terrain, Toshiba a confirmé qu’un LiDAR avec deux nouveaux projecteurs avait une portée de 300 m. Soit 1,5 fois plus longue que son prototype précédent, avec un seul projecteur. Dans des conditions d’ensoleillement très lumineux, à 100 000 lux, le radar à deux projecteurs a également démontré une meilleure résolution dans l’image numérisée que son prédécesseur. Cela étendra l’utilisation à des domaines tels que les véhicules autonomes ; ces derniers devant opérer avec des vues grand angle pour une surveillance des itinéraires à longue portée.

“Nous poursuivons des travaux de recherche qui feront progresser notre technologie LiDAR, y compris le LiDAR à semi-conducteurs. Notre objectif est d’augmenter la portée et la résolution, et rendre le LiDAR encore plus petit”, déclare encore Akihide Sai. “Nous souhaitons commercialiser le LiDAR pour la conduite autonome et la surveillance des infrastructures au cours de l’année 2023”. Et de conclure : “nous sommes impatients d’explorer de nouvelles applications dans les robots, les drones et les dispositifs de sécurité.”

© Toshiba.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Partagez cet article

Antoine Fabre