Retrouvez Planète Robots en
version numérique sur :

Avec Olympus, Icon va imprimer des bâtiments sur la Lune

Avec Olympus, Icon va imprimer des bâtiments sur la Lune

Depuis quelques années, quand on parle de structures habitables sur la Lune, c’est de l’impression 3D que l’on parle. Plus besoin d’emporter les matériaux, on se sert sur place. Il suffit juste de transporter une imprimante 3D sur la Lune ou bien Mars. Icon vient de bénéficier de 57,2 millions de dollars de la part de la NASA. Cela devrait permettre à l’entreprise de mettre cette technologie au point.

Avant la Lune et son projet Olympus, Icon imprime déjà des maisons sur Terre

Icon est une entreprise texane qui développe des solutions pour la construction assistée par impression 3D. Icon a reçu l’autorisation de commercialiser sa première maison aux États-Unis en 2018. Depuis, Icon imprime des maisons aux États-Unis, mais également au Mexique. L’entreprise fournit de plus des casernes pour l’armée de l’air américaines et le département militaire du Texas. Icon produit des maisons résilientes et écoénergétiques plus rapidement que les méthodes de construction conventionnelles avec moins de déchets et plus de liberté dans la conception.

Icon a annoncé le 29 novembre dernier avoir reçu un contrat attribué dans le cadre de la phase III du programme Small Business Innovation Research (SBIR) de la NASA. Le contrat de près de 60 millions de dollars s’appuie sur un financement de la NASA et du ministère de la Défense états-unien pour le projet Olympus.

Un projet R&D qui rêve de concrétisation

Olympus est un projet de R&D d’Icon. L’idée est ici d’appliquer l’impression 3D pour la construction de bâtiments sur un autre astre que la Terre, comme la Lune ou Mars. Plutôt que d’importer des matériaux depuis la Terre, Olympus devrait pouvoir extraire ses ressources sur place.

Icon devrait faire des essais d’impression en gravité proche de celle de la Lune, grâce à un vol aux frontières de l’espace. L’entreprise devrait également avoir accès à des échantillons de régolithe lunaire, provenant des missions Apollo, afin de tester leurs capacités structurelles.

Icon prévoit que le résultat de la recherche sur le projet Olympus bénéficiera à d’autres développements sur la Lune. Elle cite notamment les infrastructures critiques telles que les aires d’atterrissage, les boucliers anti-souffle et les routes.

Pour une présence lunaire soutenue, des infrastructures robustes devront être construites sur la Lune pour offrir une meilleure protection thermique, contre les rayonnements et contre les micrométéorites.

© Icon

Source : Icon

Illustration en une : © Icon

Partagez cet article

Frédéric Boisdron