Le robot mis en œuvre par l’équipe de développeurs du programme Romi Project, aide les personnes avec un déficit moteur, à reprendre en main leur indépendance.
Les possibilités ne sont limitées que par les capacités de préhension du bras du robot.

Les QR codes : des symboles codés très significatifs et reconnus par des applications, sont placés sur des objets pour lancer les animations leurs correspondants et identifier les objets dans l’environnement du robot, pour que l’utilisateur puisse interagir avec eux. Le robot ne reconnaît pas l’interrupteur ou la bouteille de boisson comme l’objet qu’il représente, mais sait comment il doit les faire fonctionner, les utiliser.

La caméra qui équipe le robot lorsqu’elle reconnaît les QR Code lance les scripts correspondants. Dans l’exemple présenté dans la vidéo de promotion, Romi, le vétéran commande avec sa bouche une tablette qui donne les ordres de déplacement au robot, pour que celui-ci reconnaisse un des codes placés dans la maison et effectue la tâche demandée. Pour le moment les ordres sont sommaires tels que: apportes-moi à boire ou vas ouvrir la porte.

Malgré l’aspect un peu simpliste, la méthode des QR codes placés sur les objets est une solution qui permet une souplesse dans la variété des ordres donnés au robot assistant.

source :

L’exosquelette qui ne vous laisse jamais tomber

Zeli, une robote au service des papis et des mamies

Partagez cet article